La  FAiS, ça fait quoi au juste ?

 

Concrètement, la Fondation FAiS supporte des projets variés dans les établissement de soins de longue durée du CIUSSS de la Capitale-Nationale visant à améliorer la qualité de vie et des soins:

  • La réalisation de projets d’animation et de stimulation dans les milieux de vie tels que de la zoothérapie, des ateliers de danse, des performances musicales, des visites humoristiques de Dr Clown, etc.;
  • L’acquisition d’équipements pour améliorer l’environnement et la qualité de vie:
    • aménagement de jardins communautaires;
    • cours extérieures (terrasses, balançoires, etc.);
    • vélos électriques avec plateforme pour accueillir les fauteuils roulants;
    • peluches interactives d’empathie (ex: chat robot interactif);
    • aménagement de salles sensorielles.

Pour les aînés vivant à domicile, la Fondation a créé un fonds de dépannage d’urgence.

  • Un support financier aux personnes vivant à domicile et vulnérables ayant des besoins urgents:

    • d’aménagements et d’équipements spécialisés;
    • de services de télé surveillance;
    • de soins spécifiques permettant de préserver leur autonomie.

 

 

 

 

La Recherche

  • La réalisation de projets de recherche et de concertation permettant de développer des approches innovantes en santé et de mieux comprendre la réalité des aînés.

La Fondation FAiS permet la réalisation d’un nombre impressionnant d’initiatives qui rendent nos milieux de vie stimulants, animés, vivants et réconfortants. Des « petits plus » qui génèrent des moments mémorables tant pour les personnes qui reçoivent des soins que pour les proches et les équipes de professionnels grâce à l’appui de la Fondation.

Des histoires VRAIES:

L’histoire de monsieur GÉRALD qui, dans sa condition, a réussi l’exploit de rester debout avec l’aide de sa marchette pendant plus de 30 minutes alors qu’il était captivé par un jeu stimulant à l’une des Tables Magiques, stimulation cognitive, au CHSLD Le Faubourg;

 

L’histoire de toutes ces personnes aînées vulnérables qui souhaitent rester à domicile le plus longtemps possible et qui, grâce au Fonds de dépannage, peuvent obtenir de l’aide d’urgence pour leur permettre de préserver leur autonomie notamment par : l’abonnement à un service de télésurveillance, le don de cartes cadeaux d’épicerie ou de pharmacie, l’achat d’équipements ou de soins spécialisés, etc.;

 

L’histoire de madame THÉRÈSE hébergée au centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) Chauveau qui, remplie de fierté, a eu la chance d’aller visiter son conjoint grâce à une balade en vélo électrique adapté;

 

L’histoire de madame PAULINE qui ne communiquait plus du tout avec les professionnels de soins et avec ses proches et qui a recommencé à parler et à interagir grâce à un chat robotisé qu’elle surnomme affectueusement « Mimine » et dont elle prend bien soin.